English version
Jack Lalo
www.lamaindechine.com

TAI CHI CHUAN

Le Tai-chi-chuan littéralement : « boxe du faîte suprême » est, à la fois une gymnastique de santé, un art martial chinois, dit « interne » (neijia), d'inspiration taoïste, et une voie spirituelle.

Une pratique assidue permet de fortifier le corps, d'améliorer le niveau de santé en général, et de renforcer l'équilibre physique et mental.

Les mouvements pratiqués avec lenteur, ont à la fois une application martiale (esquives, parades, frappes, saisies…) et énergétique.

Le Tai-chi-chuan se pratique à mains nues ou avec des armes (éventail, épée, sabre, lance…).


Maître Gu-Meisheng

"la pratique du taiji quan peut faire apercevoir le tracé de cette voie (Taoïsme) précisément parce qu’elle ne répond à aucune question intellectuelle comme ces anciens maîtres toujours silencieux qui conduisaient le voyageur vers la porte de sa liberté, car c’est une pratique qui jour après jour inscrit sur la page vierge du corps en mouvement, le silence du geste et du souffle au fur et à mesure qu’il se crée."

"Le chemin du souffle de Gu Meisheng- Culture et science chinoise 2000" extrait de la Préface du livre.




Maître Gu-Meisheng.
(De Shanghai à Pékin, à la recherche du Qi, Traverses 1991)

OU PRATIQUER ?